La voyageuse, c’est moi

Les gens du voyage
Les gens qui errent dans les sphères de l’âme
Les gens qui ont pour seule patrie le cœur…

Je me sens chez moi quand je voyage, c’est étrange.
Je me sens chez moi quand je rencontre l’autre.

Je me sens chez moi quand je n’ai plus aucune destination
Que celle de continuer mon chemin.
Je me sens chez moi quand j’oublie d’où je viens,
Car chaque jour je découvre une parcelle de mon cœur
Que je ne connaissais pas.

Le voyage, c’est certainement mon refuge…
Je voyage dans mon imaginaire, dans mon sommeil, dans la réalité que je me crée au quotidien…
Un espace d’évasion, de découvertes mais surtout de rencontres…
Car chacune des multiples rencontres que je fais
Me rappelle que l’autre c’est aussi moi.

Je suis au Kenya en ce moment… un pays où les gens portent des couleurs bien vives
Qui ne me laissent pas indifférente.
Je rencontre ces femmes qui assument leurs formes et leurs couleurs,
Qui les affichent aussi bien pour aller à la messe du dimanche que pour assister à cet atelier
Que je co-anime. Et moi, qui voulait leur demander de venir en “jogging”, c’était ne rien comprendre à leur besoin d’exprimer/afficher leur beauté.

Elles racontent leurs histoires, je vois leur peine mais aussi leurs sourires qui illuminent leurs visages Malgré l’adversité.
Une lueur d’espoir qu’elles n’ont jamais perdu car leur foi est plus grande que tout.

Ce voyage est entrain de me réconcilier avec ce que j’ai cru avoir perdu…et ne jamais retrouver: l’ESPOIR.
Le désespoir m’a englouti dans une dépression si ce n’est l’inverse. Je ne sais pas.
Je ressens que cette reconnexion avec le divin est entrain de prendre forme… j’accueille ce que j’ai Refusé d’accepter et que j’ai accusé comme la source de tous mes maux et qui m’a poussé à crier Injustice vie après vie…
J’accepte le pardon et le salut.
J’accueille la source. J’accueille l’amour. J’accueille l’intimité d’être dans cette union sacrée et
De me perdre dans la réalité d’éden.

Je me vois vêtue d’une robe blanche non pas pour marcher vers l’autel mais pour servir
Cette cause que j’ai tant attendue…
Etre au service de l’humanité,
Etre missionnaire et messagère de la paix et de l’amour.

Je me sens portée par cette nouvelle vie qui me pousse à aller à la découverte…
De ne plus accorder du temps au temps.
De ne pas avoir de destination que celle du cœur.
De n’afficher comme identité que celle de l’âme.
D’être une manouche intemporelle
Qui voit son cœur comme sa seule demeure
Et sa famille universelle.

Mon cœur m’appelle à dire…
Oui.

J’ai découvert cet appétit pour l’aventure il y a 9 ans quand j’habitais au Chili.
J’y ai pris goût mais à l’époque j’étais une âme désincarnée, un âme errante.
Aujourd’hui, je reprends ce chemin… ma quête: c’est tout simplement moi.
Retrouver chaque parcelle de mon cœur qui se trouve dans chaque recoin de cette planète.

Je suis au Kenya encore pour quelques jours… j’accueille chaque jour avec ouverture. Je fais appel à mes guides pour me montrer ce que j’ai refusé de voir, d’accepter les invitations qu’on me tend, d’échanger des moments de joie, d’ouvrir davantage mon cœur…
J’apprends aussi à apprécier le chemin et de garder de la distance avec la destination.
Je n’aurai pas toutes mes réponses aujourd’hui.

Ce voyage que je fais pour la deuxième fois prend une nouvelle allure et est porteur de nouveaux messages:
• mon cœur humaniste qui veut s’accomplir dans l’art thérapie humanitaire et communautaire.
• le voyage est mon élément; je vis de rencontres et de synchronicités.
• de persévérer sur le chemin de l’artiste même si tout ce que je sais c’est que mon cœur vibre aux couleurs et rythmes ethniques.
• apprécier le moment présent car j’ai encore tant à apprendre et à guérir.

img_6915

Photo prise au Parque National de Nairobi

With a sense of love (updates)

My last updates from with a sense of love.

I haven’t been posting lately on this blog. I am planning to close this blog in a few weeks and take a new direction in my artistic work and with a sense of love is part of it.

If you want to keep following me check my Facebook page with a sense of love or on insta and I have a new Facebook page in French  Couleurs ê Motifs.

This is all part of a process of bringing the new energy of 2017 and let go of the past.

 

À la rencontre de Kali

Aller à la rencontre de l’autre
son alter ego
son ombre

Aller à la rencontre de l’autre 
celle qu’on refuse de voir
de regarder dans les yeux 

Celle qui existe dans l’ombre
et marque nos actes manqués.
Celle qui nous fait passer
pour des parias aux yeux des autres

Celle qui détruit
ce que l’on construit.
Celle qui crée la fougue
et le tonnerre
pour nous faire trembler.
Kali, la force destructrice,

kali-yuga

Kali source

la force de la vengeance,
de la rage incontrôlable.
Kali est enchaînée
dans les prisons
de l’inconscient…

On dit qu’elle est morte,
qu’on l’a finalement tuée, qu’il n’y a plus rien à craindre.
On dit aussi qu’elle n’a jamais existé,
qu’elle est une légende urbaine
pour effrayer les enfants
turbulents.

On dit qu’elle est le patrimoine
onirique de chaque culture et civilisation
mais en aucun cas son existence
ne peut être prouvée.
Et ce n’est pas plus mal, diraient certains,
convaincus que la vierge est la seule représentation
du féminin.

Mais détrompez vous,
le féminin a plusieurs visages
et Kali est certainement la plus féroce.

Elle rompt avec les dogmes,
elle rompt les chaînes qui nous emprisonnent
dans un corps sans esprit,
elle lève le voile de l’illusion, de l’ignorance,
et nous permet de voir l’esprit et la matière qui se rejoignent,
elle soulève les tabous et les questions sans réponse…

Kali ose
se défaire du jugement
et de montrer son vrai visage…
il effraie ceux qui refusent de se voir,
il apaise ceux qui se cherchent et
se retrouvent enfin dans un visage
qui exprime liberté et vérité.

La bêtise est humaine,
dirait elle.
Mais elle sait faire preuve d’empathie
et de patience dans un monde
en pleine évolution, questionnement,
restructuration et auto-destruction.

Une force qui détruit
pousse à rétablir l’ordre
sur de bonnes fondations.

Kali ne s’apprivoise pas,
Kali n’est pas une dame de bonne compagnie.
Kali est un mystère qui aime
jouer quand elle est respectée
détruire quand elle est ignorée.

Kali nous surprend
quand on croit avoir atteint l’ultime vérité
et nous rappelle qu’elle est là pour
veiller sur le temple sacré
et que seuls ceux qui honorent
la sacralité du féminin
peuvent y entrer
et prendre plaisir
dans la dualité.

dreams do come true.

dreams-do-come-true

Art by Sanaa

For more images, follow me on:
Facebook: with a sense of love
Tumblr: http://withasenseoflove.tumblr.com 
Instagram: withasenseoflove

remember you are free.

remember-you-are-free

Art by Sanaa

For more images, follow me on:
Facebook: with a sense of love
Tumblr: http://withasenseoflove.tumblr.com 
Instagram: withasenseoflove

spice up your life.

spice-up-your-life-v3-finallll

Art by Sanaa

For more images, follow me on:
Facebook: with a sense of love
Tumblr: http://withasenseoflove.tumblr.com 
Instagram: withasenseoflove

A dance for self-love

Few minutes ago, I was feeling sad, alone, unloved… not knowing what to do, what to be… Tired of this journey…even if day after day I can sense the joy that allows me to surrender and have faith that I am doing the right thing, that I don’t need to worry, that all is well…

There is this deep desire to say : ENOUGH IS ENOUGH.

I am tired of these voices that are speaking in my head telling me what I should do, what I shouldn’t do, what it is right, what it is not right
I am tired of all this bullshit.
I am tired to believe that there is no space for me to be, to exist… with my dreams, desires… my “insanity”.

I am tired of “me”. I am tired of being “fake”. I am tired of playing a role. I am tired of carrying a mask.
I am tired!!! I don’t know how to get rid of this mask and just be me. I don’t have all the answers but I want to move on.

I want to be the real me. I have been seeking for my true self for so long and I keep seeking.
Art has been my healer, my guide throughout this journey.
I want to go deeper and share this gift with the world but I keep having obstacles on my way… I AM TIRED!

What is it stopping me from being me, from living my dreams, from becoming an artist…? What is it that I need to get rid of? What is it that I need to accept? What is it that I need to do?

Again, I don’t have all the answers… I AM TIRED!

But when I create, sing, dance, paint, write… I find joy, love, hope and faith… I live in the present moment and I know that this is my path.

I am sharing a video of me dancing… why not?
After feeling down, I started dancing…this is my way to make peace with who I am.

I am feeling the need to share this video. First time that I am dancing in front of my camera…

I just want to share this part of me who has been in the shadow for so long.

Love   

Video link : Dance for self-love

Song: Nothing is gonna hurt you baby
by Cigarettes after Sex